• cecileluherneart

Fille fumée

- Par Julien Leroux

L’artiste laisse courir son pinceau et son imaginaire pour matérialiser au centre d’une rivière de couleurs et de textures une silhouette de femme blottie dans les circonvolutions des lignes colorées. Sa chevelure se mue en une nuée lumineuse évanescente, alors que son corps, traité en plages colorées distinctes, en aplats, semblent émerger d’une matérialisation formelle des traînées de couleurs autour d’elle.

L’artiste marie ici son plaisir de travailler la couleur, les mouvements et les textures de la matière picturale, avec la représentation de la figure féminine comme véhicule des émotions, d’une forme d’identité pensive. Fille fumée, c’est l’informe prenant forme pour faire sens, l’idée derrière l’intuition, la concrétisation dans la subjectivité d’un flux libre et continu d’énergies et d’émotions.

On retrouve le bleu intense, l’ocre et le rouge sombre comme opposés, et les nuances violacées qui sont les couleurs de prédilection de l’artiste pour laisser libre cours à ses impulsions expressives. On sent en effet ici un désir d’intensité colorée, d’un impact visuel fort, hypnotique.

Peut-être manifestation de l’artiste opérant constamment un va-et-vient entre abstraction et figuration, mais aussi entre rêverie et décision, «Fille fumée» invite en tout cas à se plonger dans un univers fluide en constante métamorphose.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Hiver